Lors des épisodes précédents, nous avons donc réalisé les cernes et posé les émaux de couleur. Après séchage, on cuit les émaux dans un four à céramique : tout un protocole que je ne compte pas décrire ici, mais que vous pouvez aborder par la lecture de cette présentation.P1050761

A partir de là, nous voici dans la technique du vitrail traditionnel, verre et plomb... je n'avais pas encore suivi le stage corrrespondant, mais ce n'est pas un pré-requis : avec l'aide des formateurs ce handicap est surmonté.P1050768

 

Travail minutieux : le résultat doit être parfaitement rectangulaire, les plombs doivent s'imbriquer correctement, aussi bien à l'endroit qu'à l'envers... et la soudure au plomb doit former des points de jonction esthétiques.

 

Voici le résultat "brut". P1050774

 Il me reste encore à combler les interstices avec du mastic de vitrier noirci (pour que sa couleur se rapproche de celle du plomb), à nettoyer le tout, à l'emballer pour le transporter chez moi...

Oui, mais non ! je n'ai plus le temps car la semaine de stage se termine, hélas !....

Je repartirai donc avec le nécessaire pour finir le travail chez moi.

Merci à mes professeurs pour leur patience et la qualité de leurs explications, et à une prochaine fois pour un stage de vitrail traditionnel verre et plomb : j'ai vraiment besoin d'acquérir les bases !

Parallèlement à cette vitrerie, plusieurs exercices étaient pratiqués, que je vous présenterai dans un prochain épisode.

A bientôt j'espère, et n'hésitez pas à commenter !