C'est alors qu'intervient la mise en couleur, selon le procédé d'émaillage.

A l'aide d'un petit instrument ressemblant à une pipette, ou à une plume, il s'agit de remplir chaque interstice avec une pâte d'émail de la couleur souhaitée.

IMG_0138

IMG_0133

Selon les couleurs (40 nuances sont actuellement utilisées) le point de fusion est différent.

C'est pourquoi plusieurs cuissons successives sont nécessaires.

P1020758

 

P1020751

Et comme de surcroît il faut appliquer plusieurs couches successives pour obtenir l'effet recherché, cela prend du temps.

On n'y est pas encore... je vous retrouve sous peu pour la suite.