Après les étapes de coloration et de cuisson, vient le temps de la finition.
L'ouvrage est poli avec une pierre meulière et du charbon de bois : ici, l'objet est placé sur un tour à grand vitesse, et l'ouvrier presse la pierre meulière et le charbon de bois de chaque côté.

P1020761

Le polissage permet d'araser l'émail et les cloisons : toutes les irrégularités sont ainsi "gommées".

IMG_0140

 Pour finir, on plonge l'article dans une solution d'or où passe un courant électrique.

P1020762

C'est ainsi qu'on obtient un objet très lisse où  se valent l'éclat des "cloisons" de métal et celui de l'émail.

Si vous voulez en savoir plus, lisez cet article paru dans la Chine nouvelle (CLIC) 

Et ne manquez pas cette véritable leçon de Jacques du Taurat, sur le site extraordinaire "la bibliothèque sur la Chine ancienne" (CLIC). Vous pourrez y trouver un extrait de cet ouvrage :

CONFECTION DES ÉMAUX CLOISONNÉS EN CHINE ET AU JAPON (À travers le monde. Hachette, Paris, 27 août 1904, 10e année, pages 273-275)

 

Enfin plongez dans l'univers de la fabrique en visionnant ce film de Claude Aven (CLIC)

再見 (au revoir)